Accueil Business Wall Street continue de pénétrer la Chine alors que Washington rechigne

Wall Street continue de pénétrer la Chine alors que Washington rechigne

Un an après l’ouverture massive de la Chine sur ses marchés financiers , Wall Avenue a toujours plus à perdre d’un consensus croissant à Washington sur le contrôle de Pékin.

C’est un risque qu’ils sont prêts à voler.

Une forge célèbre de banques internationales et de foyers de fonds non publics a accru sa présence en Chine cette année et un montant épique de 212 milliards de dollars de fonds étrangers non publics a été investi dans des obligations et des actions en langue chinoise . Parallèlement au non-public, une myriade de mesures de Washington visant à découpler les États-Unis de la Chine, un sujet qui s’améliore de manière bipartite étant donné la peur fréquente évoquant l’impact croissant de la nation asiatique dans les affaires internationales.

Potentiellement la salve américaine la plus à jour modifiée en tirée mercredi avec l’adoption de lois qui mèneront bien aux entreprises de langue chinoise – y compris les mastodontes s’occupent de Alibaba Community Keeping Ltd. – lancement des échanges américains. Les turbulences n’ont pas empêché la finance internationale de réaliser à elle seule un fragment de bénéfices qui devraient atteindre 47 milliards de dollars dans les banques d’investissement d’ici 2026.

Goldman Sachs Community Inc. et JPMorgan Dash & Co. tentent pour le moment de voler une montre costaud plus de leurs entreprises en Chine, tandis que les géants des fonds correspondant à BlackRock Inc ont reçu le feu vert pour monter en magasin.

« Il existe une forme de risque et d’incertitude concernant les futures instructions de couverture », a reconnu Chen Zhiwu, directeur du Asia Global Institute sur le Collège de Hong Kong . « Mais d’un côté diversifié, wow, le marché est si vaste que certains contributeurs sont sans voix prêts à passer pour le potentiel excessif créé sur le prix de la découverte à une forme de risque excessif. »

Tous les indicateurs révèlent que le Congrès poursuit la confrontation sous l’administration du président élu Joe Biden , avec le risque que le commerce de la finance change dans plus profondément enchevêtré. La recherche de Biden pour le conseiller national en matière de sécurité, Jake Sullivan, s’est demandé pourquoi les États-Unis pourraient bien ne pas être publics pour donner la priorité à l’ouverture de la Chine à Goldman Sachs, arguant que la concurrence entre les deux puissances activera la manière dont «  chaque pays gère avec succès son national. système économique et façonne le système économique international. »

Au même moment, Pékin a promis de continuer à alléger les barrières à ses marchés financiers. Guo Shuqing, le président de la China Banking & Insurance Regulator Commission, a écrit dans un article très récent que la fortune d’une nation est «régulièrement étroitement liée à son énergie financière» et que cela peut aussi chercher à voler activement une partie dans l’élaboration des règles internationales.

Le point de vente n’est pas un acte de «réconciliation» avec les États-Unis pour désamorcer les tensions, mais motivé par l’intérêt personnel, a reconnu Jessie Guo, responsable des actions à China Merchants Securities HK Co. La nation retiendra les portes ouvertes car elle pivote contre une technique de «double circulation» par laquelle le marché intérieur se transforme en principal moteur d’insistance, complété par une demande étrangère, a-t-elle reconnu.

Wall 1 Bloomberg

À ce jour, l’envie a porté ses fruits pour la Chine au cours d’une année tumultueuse, lorsque son système économique a surpassé ses concurrents prédominants après que le pays ait réussi à contenir le coronavirus.

Un regard de septembre de HSBC Qianhai Securities a confirmé que près des deux tiers des 900 traders institutionnels internationaux supplémentaires et des entreprises prédominantes envisagent d’amplifier leur investissement en Chine d’une durée de vie de 25% l’année suivante. Traders dans le Nord Les États-Unis se sont démarqués comme les plus pratiques, déclarant qu’ils pourraient éventuellement s’abstenir d’augmenter leur exposition aux obligations d’entreprises et aux papiers industriels de langue chinoise continentale.

Les autorisations de dérober la surveillance prépondérante des retenues à la source en Chine non publiques ont persisté pour les banques étrangères, les gestionnaires d’actifs et les réseaux de compensation des paiements. Des sociétés telles que Goldman et Credit Suisse Community AG ont des plans de recrutement courageux non publics en Chine et affirment qu’elles sont en mesure d’améliorer les investissements dans le pays car elles sont mieux disposées à manipuler l’ensemble sur lequel l’argent est censé insister. Les analystes de Goldman à la pointe de l’année ultime des bénéfices estimés dans le secteur du courtage en langue chinoise pourraient bien atteindre 47 milliards de dollars d’ici 2026, contre 10 milliards de dollars en 2018.

Les régulateurs non publics ont également donné dans un autre pays aux commerçants l’accès à des contrats à terme et des options alternatives, ont élargi une parcelle d’enregistrement de modèle américain pour les introductions en bourse et supprimé les quotas sur les entrées étrangères.

C’est remarqué dans les couloirs de Washington. Un paiement du Congrès cette semaine a averti que l’ouverture financière de la Chine s’est transformée en attribution d’une «technique calculée» aux investissements étrangers réels et a insisté pour qu’elle consolide le système économique national.

Les législateurs américains cette semaine, les lois actuelles qui conduiront bien les entreprises de langue chinoise à se retirer de la liste à moins qu’elles ne permettent un aperçu de leurs audits financiers, bien qu’avec une durée fragmentée de trois ans. Les sanctions contre les entreprises de langue chinoise liées à l’armée ont poussé JPMorgan à exclure les obligations originales des entreprises touchées de ses indices de dette largement suivis, soulignant comment les États-Unis peuvent affecter les traders indiciels à travers la sphère.

Les banques sont également confrontées à une date butoir ce mois-ci pour garantir qu’elles ne font pas de travail industriel avec les autorités de Hong Kong et de langue chinoise sanctionnées pour leur caractéristique de la répression politique du centre financier. Les prêteurs, y compris les banques de langue chinoise prédominantes, non publiques ont déjà pris des mesures pour se conformer.

Ce que dit Bloomberg Intelligence:

Le découplage des États-Unis pourrait bien affecter une aubaine pour le secteur financier chinois, car il se précipite pour une plus grande entaille marché international des introductions en bourse, attirant dans un autre pays les commerçants vers ses produits dérivés achetant et vendant et incluant une vigueur originale dans le bassin de richesse à la croissance la plus rapide de la sphère. Mais l’aggravation des relations avec les États-Unis pourrait bien effrayer suffisamment les entreprises étrangères pour qu’elles puissent voler dans l’histoire en suspendant la croissance, en réduisant les investissements ou en quittant complètement la Chine. Apprenez-en davantage ici

Les banques et les gérants d’actifs non publics doivent faire preuve de diligence raisonnable supplémentaire pour éviter certains des dangers liés à la gestion d’entreprises de langue chinoise sanctionnées, correspondant à les aider à check-list ou à augmenter le capital, conformément à Benjamin Quinlan, directeur général de Quinlan & Buddies, consultant technique à Hong Kong.

« Ce qui implique de disposer de contrôles » Connaissez votre acheteur « et d’intégration plus stricts », a-t-il reconnu. «En fait, les excellentes amendes sur cette planète concernent des violations de sanctions avec les États-Unis»

La réponse de la Chine à ce jour a été de s’engager sur la voie d’une ouverture supplémentaire, malgré la vérité prouvée selon laquelle les réformes les plus difficiles ne sont que des secours. La technique de la Chine pour produire le yuan un forex international a été à ce jour apparue instantanément, son fragment des paiements tombant à 1,66% en octobre, contre 1,94% à la fin de l’année ultime.

Les contrôles des capitaux et l’incertitude du rapatriement des fonds restent un obstacle majeur pour les négociants internationaux car ils parviennent à une absence de transparence dans l’élaboration des règles. L’annulation brutale de l’introduction en bourse épique d’Ant Community début novembre a fait trembler les marchés.

Cela n’a pas influencé les entreprises internationales correspondant à Goldman Sachs. Le président John Waldron a reconnu en octobre que la banque américaine attendait silencieusement des conseils supplémentaires pour une participation de 100%. Il a également proposé des mesures de libéralisation supplémentaires, y compris une réduction des contraintes sur les flux de capitaux sortants, permettant aux entreprises étrangères d’agir en tant que teneurs de marché dans la liaison obligataire chinoise et un alignement supplémentaire sur les exigences réglementaires internationales.

Henry Fernandez, président de MSCI Inc., a reconnu dans une interview télévisée la plus récente de Bloomberg que le trou montre que la Chine «reconnaît que dans la grogne aux non-publics, ce leadership sur cette planète, économiquement, politiquement et financièrement, ils doivent comprendre l’ouverture et devenir l’idée d’être l’un des excellents emplacements internationaux de cette planète sur tous ces marchés.

Avec la nouvelle administration Biden, « avec optimisme, nous sommes en mesure de diriger certains d’une bataille capitale, qui peut également être dévastatrice », a reconnu Fernandez.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

à ne pas rater

Fayemi garantit une démarcation sans accroc de la zone de dénombrement à Ekiti

Le gouverneur du recomptage d'Ekiti, le Dr Kayode Fayemi, a donné l'assurance que son administration présenterait un environnement propice aux...

La confusion au clic, la chute de la bancassurance et les factures de la nuit

CLICK AWAY: Outre le désastre commercial que le verrouillage a provoqué pour les commerces de détail - quels que soient leur...

Baissez récolter les dividendes de l'approche un jeu à la fois

La spécialisation dans le domaine non permanent s'est avérée la majeure, car Down a remplacé les déceptions de dernière minute dans l'attente d'eux...

Le gouvernement envoie une proposition aux agriculteurs au milieu des manifestations, offre une assurance sur le MSP, selon des sources APMC

Les négociations des autorités avec les syndicats d'agriculteurs pour compléter les protestations personnelles ont atteint un niveau sérieux, le Centre soumettant par...