Accueil Business La confusion au clic, la chute de la bancassurance et les factures...

La confusion au clic, la chute de la bancassurance et les factures de la nuit

CLICK AWAY: Outre le désastre commercial que le verrouillage a provoqué pour les commerces de détail – quels que soient leur taille, leur industrie et leur siège -, les dirigeants du commerce doivent également faire face le « flou » créé par les déclarations successives des dirigeants du ministère du Développement.

Premièrement, le sous-ministre du Développement et de l’Investissement, M. Papathanasis, a récemment déclaré que le commerce de détail pouvait ouvrir le 1er décembre -selon le scénario du personnel du ministère- alors que le même jour, le budget soumis au Parlement comportait une provision pour la prolongation du lock-out jusqu’au 10 décembre! Les déclarations ont été éclipsées par les rapports répétés de scientifiques mais aussi par les fuites du gouvernement selon lesquelles les mesures seront prolongées…

Viennent ensuite les déclarations du ministre du Développement Ad. Georgiadis sur le projet d’ouverture du marché de détail et l’adoption de la mesure «click away» (s.s. la bonne chose est click and salvage ), c’est-à-dire achats à distance mais réception du magasin physique en termes de sécurité.

Nous vous rappelons qu’Euro2day.gr a ​​répété à plusieurs reprises que cette mesure était une demande institutionnelle de commerce depuis l’été, mais lockdown !

Quel est l’intérêt d’annoncer une mesure – quel retail a suggéré – et n’a pas été acceptée, si les magasins vont ouvrir? D’ailleurs, qu’est-ce qui a changé depuis début novembre, lorsque la direction du ministère a répondu qu’il était « difficile » d’accepter la proposition de clic & sauvetage des commerçants?

BILLS DE LA NUIT: « La nuit l’a amené » avait une explication à l’époque des Mémorandums. Tous les gouvernements qui ont «exécuté» des mémorandums voulaient cacher quelque chose. Supposons qu’au début la troïka, puis les institutions aient le dernier mot dans les dispositions. Il n’était donc pas rare que des projets de loi soient renvoyés au Parlement à minuit…

Les mémorandums ont disparu, mais les habitudes semblent être restées. Si c’était une fois sur tant, dirait-on, aléatoire. Compréhensible aussi. Mais c’est comme s’ils avaient fait un pari, notamment sur les projets de loi du ministère des Finances, où le dernier exemple, des dispositions de loi avec… la lumière du soleil ne va pas au Parlement.

Juste avant minuit du 23 au 24 novembre, le projet de loi intitulé « Restriction de la contrebande – Ratification du Protocole pour l’élimination du commerce illicite du tabac, dispositions relatives à la propriété publique et aux successions scolaires, dispositions pour les frais de circulation et les droits d’inscription, des incitations pour attirer les résidents fiscaux. »

Il n’y a pas de facture qui change le cours de l’histoire. Il n’a pas non plus rien de « suspect » dans ses dispositions. Et c’est pourquoi on se demande. S’il le soumettait à 8 heures le lendemain matin, que se passerait-il?

PS. Vendredi dernier, le ministère des Infrastructures a consulté en fin d’après-midi un projet de loi sur les patins et autres véhicules électriques, ainsi que des modifications du KOK et des permis de conduire. Cependant, bien que le ministère ait déclaré que le projet de loi avait été « téléchargé » sur Opengov, seuls ceux qui avaient le lien pouvaient le trouver, pendant un certain temps!

BANQUES: Les données de l’Association des compagnies d’assurance pour le cours du secteur vie au premier semestre de cette année confirment les publications précédentes d’Euro2day.gr (par exemple celui du 2/4 intitulé « Le coronavirus menace aussi la bancassurance ) qui parlait de retraite performance de l’assurance pandémie en raison de la pandémie. En particulier, outre la baisse générale de la production de 5,5% par rapport à la même performance de l’année dernière, la part résultant de la médiation des banques est passée de 45,9% à 42,6%.

Si l’on prend en compte que la pénétration de la vente en ligne dans le secteur vie reste marginale (au contraire elle est remarquable en couverture véhicule), alors sans doute le premier les « réseaux naturels » ont encore leur mot à dire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

à ne pas rater

Fayemi garantit une démarcation sans accroc de la zone de dénombrement à Ekiti

Le gouverneur du recomptage d'Ekiti, le Dr Kayode Fayemi, a donné l'assurance que son administration présenterait un environnement propice aux...

La confusion au clic, la chute de la bancassurance et les factures de la nuit

CLICK AWAY: Outre le désastre commercial que le verrouillage a provoqué pour les commerces de détail - quels que soient leur...

Baissez récolter les dividendes de l'approche un jeu à la fois

La spécialisation dans le domaine non permanent s'est avérée la majeure, car Down a remplacé les déceptions de dernière minute dans l'attente d'eux...

Le gouvernement envoie une proposition aux agriculteurs au milieu des manifestations, offre une assurance sur le MSP, selon des sources APMC

Les négociations des autorités avec les syndicats d'agriculteurs pour compléter les protestations personnelles ont atteint un niveau sérieux, le Centre soumettant par...